Livraison gratuite pour les membres ou à l'achat de 35$ et plus

Blogue

Déodorant ou antisudorifique? Dans la balance : santé, environnement et économie locale

Quelle est la différence entre un déodorant et un antisudorifique? Qu’est-ce que c’est que cette histoire d’aluminium? Lequel est cancérigène? Y en a-t-il même un de cancérigène? 

Question de vous mettre en contexte sur ce fameux système de transpiration que l’on combat depuis déjà de nombreuses décennies, il faut savoir que la transpiration est un mécanisme naturel que notre corps utilise afin de nous RAFRAÎCHIR lorsque la température externe ou interne est trop haute. C’est pour cela que des gouttelettes s’évacuent des pores de notre peau pour, ensuite, rafraîchir le corps. 

Le déodorant 

Il a pour propriété d’agir de façon EXTERNE au corps. Ce produit a pour but d’absorber l’humidité ainsi que son odeur. Il est parfois délaissé pour son opposant, l’antisudorifique, pour plus d’efficacité notamment en ce qui concerne sa capacité à absorber l’humidité.  

Son avantage? Ses composants sont majoritairement naturels ET aucun sel d’aluminium n’est utilisé. Nous reviendrons sur ce point un peu plus bas.  

 

L’antisudorifique 

CONTRAIREMENT au déodorant, l’antisudorifique agit de façon INTERNE. Plus précisément, il a pour propriété de boucher les pores de la peau et donc empêcher ce système naturel de transpiration. Et c’est là que le sel d’aluminium entre en jeu.   

Quel est le problème avec le sel d’aluminium?  

Le sel d’aluminium est un composant incontournable de l’antisudorifique. Il aurait des propriétés toxiques à forte dose qui pourraient causer certains problèmes de santé*. 

Et qu’en est-il du côté cancérigène? Et bien, ce n’est pas encore prouvé, mais certains chercheurs rapportent que la dose de sels d’aluminium dans les antisudorifiques ne serait pas assez importante pour créer des troubles de santé. Pourtant, les industriels n’ont pas souhaité mettre à l’étude leurs produits à la suite de demandes. **  

Ce qui m’amène au fait que le lien entre le cancer du sein et l’antisudorifique n’a pas encore été prouvé à ce jour. Malgré tout, des résidus de sels d’aluminium ont bel et bien été retrouvés dans le corps de certains patients. C’est pourquoi l’utilisation à long terme est déconseillée. C’est noté?    

Il va de soi que le choix des produits cosmétiques est personnel. Mais il serait privilégié de se tourner vers l’utilisation du déodorant qui est, aujourd’hui, de plus en plus performant tout en annihilant la prise de risque lié aux sels d’aluminium. Et pourquoi ne pas s’offrir un déodorant fait à base de produits naturels, ce qui vous évitera de vous questionner sur l’impact que ce produit cosmétique peut avoir sur votre santé.  

 

Sources :

*https://blogdroiteuropeen.com/2020/07/23/featured-2/  

**https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/06/26/sels-d-aluminium-la-france-attaque-l-agence-europeenne-des-produits-chimiques_6044270_3244.html 

***https://www.unige.ch/communication/communiques/2012/cdp120106/ 

Partager:

Plus ancien
Plus récent

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

Ce site web conserve les cookies afin de vous offrir la meilleure expérience qui soit. Pour plus de détails, consultez notre politique de confidentialité

J'ai compris